Dermolipectomie (lifting) des bras

Définition et indications

Lifting des bras

Les bras et, plus particulièrement leurs faces internes, sont fréquemment l'objet de complexes ou de gênes dans la vie courante (bras ballants).

La plastie des bras est indiquée pour corriger les aspects fripés, détendus de la partie interne du tiers supérieur. Ces aspects sont plus souvent observés chez les personnes minces ou après un amaigrissement important.

La peau de la face interne de bras est très « sollicitée » dans les mouvements et les amaigrissements à répétition. Lorsqu'il existe un relâchement de la peau à ce niveau, une lipoaspiration isolée ne peut suffire, et seule une remise en tension cutanée est susceptible de corriger le défaut : c'est le lifting brachial ou lifting de la face interne de bras. L'intervention a alors pour but de réaliser l'ablation de l'excédent de peau après l'avoir désépaissi.

Cette intervention s'adresse principalement aux relâchements cutanés importants : outre la gêne esthétique (gêne pour porter des manches courtes du fait de l'aspect fripé du bras), la motivation peut être aussi fonctionnelle (gêne à la mobilité ou à l'habillement, rougeur ou macération de la face interne du bras).

Modalités

L'intervention peut avoir lieu en toute saison.

Lifting des brasLifting des bras

En cas de chirurgie réparatrice après amaigrissement pour obésité majeure, une demande d'entente préalable est alors effectuée par le chirurgien qui sera soumise pour accord à l'Assurance Maladie. Dans le cas contraire, il s'agit d'une intervention de chirurgie esthétique, qui n'est prise en charge ni par la sécurité sociale et vous sera facturée selon le devis établi.

L'intervention est réalisée sous anesthésie générale et dure en moyenne 2 heures.

Une lipoaspiration préalable affine la face interne des bras. Puis, l'excès de peau est retiré chirurgicalement au prix d'une cicatrice longitudinale le long de la face interne du bras. Parfois, une cicatrice isolée dans l'aisselle peut suffire en cas de relâchement limité.

Une contention est mise en place sur un pansement sec au bloc opératoire immédiatement après la chirurgie.

L'hospitalisation dure environ une à deux nuits après l'intervention. Le lever est possible dès le lendemain.

Soins post opératoires

Un repos d'environ 15 jours est recommandé.

Un arrêt de travail peut être délivré en cas d'intervention prise en charge par l'assurance maladie.

La douche est autorisée immédiatement.

Les baignades sont interdites pendant un mois.

Le port d'une contention est recommandé pendant un mois jour et nuit.

Le sport peut être repris progressivement au bout d'un mois.

Suivi post opératoire

Plusieurs consultations de contrôle ont lieu : à 8 jours, 1 mois, 3 mois, 6 mois et 1an après l'intervention.

Le résultat définitif est obtenu après plusieurs mois.

Complications possibles mais rares :

  • hématome
  • infection
  • retard de cicatrisation
  • nécrose cutanée
  • altération de la sensibilité
  • phlébite et ses conséquences

Pour en savoir plus

Télécharger la fiche d'information de la Télécharger la fiche d'information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique.Télécharger la fiche d'information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique.

Page mise à jour le 17/08/2010
Par Aurore Van Troy, Docteur en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique
Conflits d'intérêts : l'auteur ne présente aucun lien d'intérêt avec les entreprises et établissements produisant ou exploitant les produits de santé ou les organismes de conseil intervenant sur les produits cités sur cette page.