Reconstruction mammaire

Principes

Reconstruction mammaireLa mastectomie est malheu-reusement indispensable pour le traitement d' 1/ 3 des cancers du sein en France. Des techniques de reconstruction mammaire ont été mises au point pour l'amélioration de la qualité de vie des patientes. Elles visent à restaurer un sein de volume et d'aspect proches de l'apparence normale.

La reconstruction mammaire peut être immédiate ou différée.

La reconstruction immédiate est privilégiée quand elle est possible, en l'occurrence lorsqu'on peut conserver la peau du sein. Elle est seulement proposée dans certains cas bien précis.

Dans les autres cas on pratique une mastectomie classiquement sans conservation de la peau et la reconstruction sera alors envisagée secondairement : elle pourra être faite soit rapidement en l'absence de radiothérapie post opératoire complémentaire, soit au minimum 6 mois après une radiothérapie.

Enfin, la reconstruction mammaire reste possible bien des années après une mastectomie. L'âge avancé ne représente pas une limite tant que la patiente est en bon état général.Reconstruction mammaire par prothèse - incisionReconstruction mammaire par prothèse - prothèse

On peut pratiquer une reconstruction par prothèse seule, par les propres tissus de la patiente (lambeaux) ou par technique mixte (lambeau et prothèse).

Les prothèses mammaires sont indiquées pour la reconstruction de seins de petit et moyen volumes, lorsque la qualité de la peau le permet. Pour la reconstruction de seins plus volumineux, une expansion préalable de la peau peut être nécessaire. La symétrisation du sein controlatéral (augmentation ou réduction) est quasi systématique.

Reconstruction mammaire - grand dorsalReconstruction mammaire - grand dorsal, prothèse

Les lambeaux pédiculés sont utilisés en cas de manque de peau prévisible ou de peau abîmée par les rayons. La technique la plus fréquente consiste en l'utilisation d'une partie de la peau du dos avec le muscle grand dorsal.

Reconstruction mammaire - utilisation du grand droit, prothèseReconstruction mammaire - utilisation du grand droit

Il faut très souvent y associer une prothèse pour obtenir le volume souhaité. Une autre possibilité est d'utiliser la peau du ventre avec le muscle grand droit de l'abdomen, sans nécessité de prothèse associée.

A la différence des lambeaux pédiculés où la peau et le muscle prélevés survivent en restant en continuité avec le réseau vasculaire d'origine, les lambeaux libres consistent en un transfert de tissus avec déconnexion de la vascularisation d'origine suivi d'une reconnexion vasculaire du lambeau sur les vaisseaux proches du site receveur. Cela permet d'utiliser par exemple des tissus plus éloignés anatomiquement du site de reconstruction comme un muscle de la cuisse par exemple.

Le choix de la technique dépend de plusieurs critères : taille et forme des seins, qualité de la peau thoracique, tabagisme et autres antécédents importants, radiothérapie sur la peau thoracique, zones corporelles présentant un excédent de peau utilisable...

Exceptionnellement la symétrisation n'est pas nécessaire. Dans les autres cas, il faut soit augmenter le sein restant par prothèse, soit corriger un excès de volume par réduction mammaire, soit corriger une ptose mammaire...Il est conseiller d'attendre environ 3 mois après la première opération avant d'envisager la symétrisation.

Le dernier temps de la reconstruction comprend la réfection de la plaque aréolo-mamelonnaire.

Pour l'aréole, on utilise soit le tatouage, soit une greffe de peau. Pour le mamelon, on réalise soit une greffe de mamelon prélevé partiellement sur le côté sain, soit un relief par plastie de la peau locale. Cette reconstruction peut être faite en même temps que la symétrisation.

La reconstruction mammaire est prise en charge par la sécurité sociale dans le cadre du cancer du sein.

Modalités

Une période de repos d'environ 4 semaines est recommandé.

Les drainages sont retirés avant la sortie.

Le port d'un soutien gorge de contention est préconisé.

La prévention de phlébite par anticoagulants injectables peut être prescrite selon le type de chirurgie de même que le port de bas anti-thrombose.

Le sport ne sera autorisé que 4 à 8 semaines après la chirurgie.

Quelque soit la technique de reconstruction retenue, la satisfaction de retrouver l'intégrité de l'image corporelle l'emporte sur la durée et une certaine pénibilité de la démarche.

Suivi post opératoire

Plusieurs consultations de contrôle ont lieu : à 8 jours, 1 mois, 3 mois, 6 mois et 1an après l'intervention.

Le résultat définitif est évalué entre 6 mois et 1 an.

Pour en savoir plus / Sources de l'article

Télécharger la fiche d'information de la Télécharger la fiche d'information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique.Télécharger la fiche d'information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique concernant la reconstruction par prothèse.

Télécharger la fiche d'information de la Télécharger la fiche d'information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique.Télécharger la fiche d'information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique concernant la reconstruction par lambeau de grand dorsal.

Télécharger la fiche d'information de la Télécharger la fiche d'information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique.Télécharger la fiche d'information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique concernant la reconstruction par lambeau de grand droit de l'abdomen.

Télécharger la fiche d'information de la Télécharger la fiche d'information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique.Télécharger la fiche d'information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique concernant la reconstruction de la plaque aréolo-mamelonnaire.

Télécharger la fiche d'information de la Télécharger la fiche d'information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique.Télécharger la fiche d'information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique concernant la lipostructure des seins.

Page mise à jour le 17/08/2010
Par Aurore Van Troy, Docteur en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique
Conflits d'intérêts : l'auteur ne présente aucun lien d'intérêt avec les entreprises et établissements produisant ou exploitant les produits de santé ou les organismes de conseil intervenant sur les produits cités sur cette page.